Bibliothèque nationale suisse

Bibliothèque nationale suisse Nationalbibliothek_Laurent_Sester

Le but de cette étude n’était pas de faire une monographie chronologique de l’institution, mais de se concentrer sur le bâtiment actuel, en se posant la question centrale : comment poursuivre l’exploitation d’une bibliothèque, avec toutes les conditions matérielles liées à ce type d’institution, et l’adapter aux nouvelles technologies dans un bâtiment construit 70 ans auparavant ?
L’approche historique – notamment la place de la Bibliothèque nationale dans l’évolution typologique des bibliothèques – s’est faite en regard du devenir de l’institution : quelles sont les particularités du bâtiment qui en font un témoin essentiel de cette évolution ? En quoi était-il important de maintenir la BN dans ses locaux actuels ? Accessoirement : comment les transformations renouvellent-elles le modèle de bibliothèque en définissant un nouveau mode d’utilisation mixte entre zones publiques et réservées ?

Leseprobe

Le bâtiment de Hallwylstrasse 15 a été commandé par la Confédération (Direction des constructions fédérales / Office fédéral de la culture) pour accueillir dès 1931 la BN et les bureaux de plusieurs offices et services fédéraux.
Le mandat fut confié après un concours en 1927 à un consortium d’architectes formé de Oeschger père et fils, Kaufmann et Hostettler, auteurs des trois premiers projets classés.
Classé et protégé par les services des monuments historiques, ce bâtiment construit sous la direction de Oeschger est un témoignage de première importance de l’architecture moderne à Berne et en Suisse. Oeuvre-pionnière dans l’architecture des bibliothèques, la BN se distingue par une conception fonctionnelle axée sur l’accessibilité, la facilité et la rapidité de circulation, ainsi que l’orientation vers le public ; destiné à plusieurs services fédéraux, le bâtiment propose de claires différenciations et articulation de ses espaces en fonction de l’élément partagé de la « tour des livres », et sa conception est largement axée sur une utilisation maximale de la lumière naturelle.
Avec les hôpitaux et l’Université construits par les architectes Salvisberg et Brechbühl, et avant de nombreuses autres réalisations inspirées des principes du Neues Bauen, la BN représente à Berne – et au plan suisse dans le contexte des constructions de la Confédération – une rupture avec l’architecture néoclassique et historiciste qui a marqué les années 1890-1920, par ses volumes rigoureux, son dépouillement de toute ornementation, et le recours au béton brut.
Un projet global de modernisation de la BN et d’extension de ses capacités de stockage, comprenant un processus complexe d’agrandissement souterrain des surfaces de magasin, de rénovation et de transformation du bâtiment, a été initié en 1994 pour le premier magasin souterrain et se terminera en 2008 pour le deuxième. Une troisième extension est prévue à l’horizon 2020, mais n’a pas encore fait l’objet d’une planification.
Cette démarche entreprise sur un bâtiment qui a marqué l’identité de la BN a permis à celle-ci de rester dans ses locaux, à proximité immédiate du centre-ville et de la plupart des institutions apparentées, tout en offrant à ses collaborateurs et aux utilisateurs un outil de travail adapté aux conditions modernes d’exploitation d’une bibliothèque – ou plus exactement d’un centre d’information et de prestations.

Bibliographische Angaben

Sester Laurent, La bibliothèque nationale suisse, un siècle de métamorphoses architecturales, ETH DARCH IDB 2008

Beteiligte Personen

Übersicht Projekte Publikationen